07/08/2006

L'être et l'avoir

l'Etre et l'avoir

 

Il ne s'agit pas de se battre ou de l'affronter l'égo, souvent désigné comme l'ennemi public numéro un,  mais plutot de s'en dépouiller.

On s'identifie à ce qu'on a. Ce qu'on a, c'est ce qui remplit l'ego (qui a horreur du vide) : ma sagesse, mon intelligence, mes qualités, mes peurs, mes croyances, mes habitudes, mes désirs etc.

 

 Le monde de l'Avoir est vaste, le monde de l'Etre n'a pas d'épaisseur.

 

"C’est exactement à l’instant où le chercheur vient d’abandonner, comme dans toutes les légendes, qu’il découvre qu’il est assis sur le trésor qu’il cherchait. 
Finalement, ce qu’on cherche n’existe que dans l’instant où on cesse de le chercher. Il n’y pas d’autre trésor que l’abandon du trésor. Il n’y a pas d’autre secret que cesser d’espérer trouver le secret.

 

"J’ai cherché le bonheur où il n’était pas, où il ne pouvait pas être, et là où je croyais qu’il n’était pas, qu’il ne pouvait pas être, je l’ai trouvé, sur cette crête, sans vêtement, sans charge, sans poids, sans passé, sans avenir, juste là, dans cette mesure, cette attention, cette façon de revenir au moment présent. " T. Vissac

Les commentaires sont fermés.