08/08/2006

 Le mensonge

Le mensonge

Le menteur se sent en décalage par rapport à ce qu'il aurait voulu être. Il invente un 2e Moi qui colle mieux à son image idéale de soi. Il tente de se créer un autre destin parce qu'il n'est pas satisfait du sien et parce qu'il a un besoin fou de l'admiration, de l'amour des autres ... Ce désir de vouloir être perçu différemment traduit, en fait, la non-acceptation de certains éléments de soi.
  
Pour se séparer de l'illusion
que pouvons nous faire ?
 
Il n'y a pas d'autres solutions que d'y aller Voir !
 
Tout ce que vous fuyez, tout ce que vous critiquez, tout ce dont vous avez peur, tout ce que vous détestez, regardez cela, et voyez que ce que vous estimiez être loin de vous, à l'extérieur, n'est qu'une projection de vous-même.
Réconciliez-vous avec cette part de vous-même. Ne la jugez pas.
et ouvrez vous yeux désormais sur ce qui est.
Aimez ce qui est !
 
Je suis allée à une conférence de Byron Katie. Il y avait à coté de moi, dans le public, une jeune femme qui a entamé un dialogue avec elle. Elle était battue par son compagnon. En moins de deux, B. Katie l'a retournée comme une crêpe et cette jeune femme a fini par dire que c'était elle-même qui se maltraitait, en se servant de son compagnon, car elle ne s'aimait pas .... Tout d'un coup, ce compagnon, de bourreau, devenait l'instrument qu'elle s'était choisi pour vivre l'enfer qu'elle s'estimait devoir mériter. Ses larmes coulaient et c'était magnifique à voir. Toute cognition passe souvent par les larmes, mais ce sont des larmes de réconciliation avec soi.
 
Voilà une façon "d'aider" qui me plaît. Vous ne tombez pas dans le piège de la personne qui vous expose ses malheurs. Vous ne la  plaignez pas, vous n'essayez pas de lui donner des conseils, vous ne la bercez pas dans vos bras ... Vous l'emmenez y VOIR !
 
Je discutais récemment avec quelqu'un qui se demandait "comment peut-on  voir si quelqu'un vous ment ou pas" ?. J'ai répondu "on voit le mensonge quand on a cessé de mentir soi-même" - qu'on se mente à soi-même ou qu'on mente aux autres d'ailleurs ... Il n'y a aucune différence -.
   
Avez-vous été la victime d'un menteur habile ? Le menteur a besoin d’un auditoire. Je pense qu’il faut être deux pour qu’il y ait mensonge. Un pour mentir, un pour entendre le mensonge, y croire, se laisser “berner”. Un "bon" menteur  sait très bien utiliser la “naiveté”  de l’autre, ses peurs, ses doutes, son refus de regarder et d'accepter la réalité ...
 
Mais au fait, celui qui se laisse berner n'est-il pas un menteur lui-même, une sorte d' "amateur d'illusions",  avec des envies de rêve, d'émerveillement, d'évasion, de clinquant, de grandiose ... ?
Parce qu'il est lui aussi insatisfait, il est prompt à se laisser séduire par la poudre aux yeux, les belles histoires pleines de magie et de mystères, pleine de promesses de pouvoirs, de secrets révélés .
 
Lorsque vous êtes mensonge vous récoltez le mensonge.
 
Je cherche toujours qui se cache derrière les masques. Derrière cette illusion de façade, je cherche la vérité. Tellement plus belle ... quelle qu'elle soit ... L'Etre me dit : permets moi de me révéler ...
MC

Les commentaires sont fermés.